Rose Pastel

1

1er écrit dans mon 1er journal intime en ligne.

Je ne sais pas si c’est une bonne idée. J’ai déjà un journal intime papier. J’ai même acheté un second carnet d’avance. Il m’attend. Mes pages m’attendent. En plus, dernièrement, il s’est passé plein de choses, et je n’ai même pas pris le temps d’écrire. Mais je ne me plaint pas. J’ai pris du retard car… J’ai du travail !

Durant 1 an, je n’ai pas travaillé. Remise en question, toussa toussa. Dans Google, je tapais des recherches du genre :
- "job d’été"
- "job été plage" (quand je me disais que je pouvais être payée et profiter du soleil en même temps)
- "job camping" (pour faire comme dans Camping Paradis)
- "job d’été bien payé"
- "missions intérim" (c’est court et sans engagement)
- "travail saisonnier"
- "mission saisonnier ferme" (quand j’ai vu un reportage de jeunes travaillant dans des fermes, coupés de la ville),
- "métier bien payé" (là, je cherchais même plus de mission, mais un métier d’avenir)
- "métier tranquille bien payé" (pour ne rien foutre en étant bien payée)

Et je suivais les pages, j’allais de lien en lien, jusqu’à ce que je finisse par taper des choses du genre :
- "je ne veux pas travailler"
- "vivre sans travailler"
- "que faire de sa vie"
- "le sens de la vie"
Et je tombais sur des témoignages de jeunes et de moins jeunes qui parlaient de suicide tellement ils étaient paumés dans leur vie.

On voit bien la progression, non ? De la recherche d’un avenir, je me demande si la vie a un sens...
En ce moment, ma vie, c’est de prendre ce qui vient. Et là, je bosse 2 mois à la récupération des manuels scolaire en lycée. Puis j’ai une pause vacances du 14 juillet au 22 Août, et je reprend jusqu’en Novembre (s’ils ne se sont pas trompé dans leurs dates) pour la distribution des manuels scolaires.

Je ne sais pas si ce journal intime est une bonne idée, car je ne veux pas avoir 2 journaux intimes séparés. Je me suis dit que, quand je serais sur l’ordinateur, j’écrirais ici (et en ce moment, ennui au bureau, j’ai l’occasion d’écrire ici). Et quand je n’aurai pas d’ordi entre les mains, je choisirai mon carnet (plutôt lorsque je suis chez moi).

En fait, j’ai longtemps hésité, et j’hésite encore, à me créer un blog. Un espace rien qu’à moi, avec l’url que je veux, le thème que j’ai soigneusement choisi et personnalisé à ma manière (ce que je suis en train de faire avec ce journal), d’aborder tous les sujets que je veux, etc.
Sauf qu’il faudrait l’alimenter régulièrement. Et si je n’ai plus rien à offrir sous la dent (parce que ma vie n’est pas si mouvementée que cela), je finirai forcément par parler de ma vie privée, et je n’ai pas envie que les gens mettent un nom et un visage sur ma vie. Que ma famille et mes amis savent ce que je fais et ce que je pense vraiment (tout dépend qui, évidemment). Voilà pourquoi je suis tentée d’écrire ici.
J’ai également pensé à prendre en photo les écrits de mon journal carnet et les poster ici.
À voir.