Rose Pastel

← Retour au journal

juillet 2018

Colis, livreur et petit pois.

Trop de boulot pour écrire aujourd’hui, alors j’écris ce soir. Ce matin, je me suis sentie comme l’héroïne dans "Le Diable s’habille en Prada" (quand elle galérait au début). Si vous ne l’avez toujours pas vu, je vous le conseille, c’est un bon film. Pas un chef d’œuvre pour moi, mais c’est toujours un bon moment de passé plutôt que de regarder bêtement le foot. Je sais que je ne devrais pas dire ça, car c’est pas le bon moment, et qu’il y a trop de gens qui aiment le foot, mais allez vous faire foutre car je dis ce que je veux ici. Bref, j’ai été chargée (...)

Petits problèmes en tous genres.

Ce matin, rush de Terminales. Les résultats du bac sont tombés aujourd'hui. On a vu plus d'élèves contents que d'élèves en pleurs. Il y a eu quelques larmes tout de même. Tous les Terminales n'ont pas rendu leurs livres, donc les restants doivent sûrement passer les rattrapages. Logique de ne pas rendre les livres pour réviser ce week end. Dès lundi, petit rush des Terminales qui ont passé les rattrapages, donc. Pas grand chose à raconter à part ça. Ce matin, j'étais seule pendant 1 h. Domi a pris des RTT. J'ai pas réussi à décrocher le téléphone mobile pro qui sonnait. (...)

Dernière semaine.

Hier, Domi s'est rendue compte qu'il ne nous restait plus que cette dernière semaine de travail. On finit le vendredi 13 (bouh !). Comme elle s'est rendue compte de ça, elle a décidé qu'on devrait attribuer des livres de la réserve à des élèves qui n'ont pas tout rendu. La réserve, c'est des livres qui sont à personne que des élèves nous ont ramené en disant "je l'ai en double, je sais pas à qui c'est". On a donc cherché dans les listes de classe, des élèves qui n'avaient pas rendu 1 ou 2 livres, et on les leur a attribué dans notre logiciel. Sinon, le logiciel nous dira (...)

J'ai fini

Ça y est ! J'ai fini mon travail. Je suis en vacances depuis hier soir. Notre dernier jour était plutôt chargé. Il aurait pu l'être plus, vu les appels qu'on a reçu de parents paniqués qui demandaient quels étaient nos horaires pour nos derniers jours. On a dû dire à ceux qui devaient en commander de les envoyer par la poste, car le lycée serait fermé. Il n'y aurait eu personne pour leur ouvrir. Je m'attendais à avoir le rush d'élèves-parents pour les toutes dernières restitutions. On a eu environ 7 personnes hier. Et Domi qui répétait "Comme quoi, le phoning, ça sert !" (...)